Loading Episode...
Pérenniser, piloter et entreprendre en association avec Kairosarium - Claire Ribouillard EPISODE 15, 23rd March 2020
K#15 Comment piloter le collectif qui fédère les associations d’aidants·es ?
00:00:00 00:55:47

K#15 Comment piloter le collectif qui fédère les associations d’aidants·es ?

Olivier Morice, Délégué général de l'association Collectif je t'aide

Olivier Morice, Délégué général du Collectif je t’aide, connait très bien le monde associatif. Auparavant Président de la Journée nationale des aidants·es, Olivier en est devenu le Délégué général. L’association a ensuite changé de nom, elle est devenue le Collectif Je t’aide et porte à présent la Journée nationale des aidants·es qui a lieu le 6 octobre.

« Les aidants·es, ce sont toutes ces personnes qui s’occupent régulièrement d’un proche en perte d’autonomie. Je suis concerné, vous êtes concernée, tout le monde est concerné, l’a été ou le sera. »

 Les aidants·es sont la clé de voûte de l’accompagnement de la perte d’autonomie, du handicap et des maladies graves. Olivier est un Délégué général sur toutes les ondes. Il disait sur France 5 que « les aidants·es sont la colonne vertébrale du système de soin en France ».

« Merci pour cette invitation, je suis ravi de partager avec vous ! »

 Dans cet épisode, vous découvrirez :

  • Comment sont structurées la Gouvernance et l’équipe permanente du Collectif,
  • Comment est construite sa stratégie de plaidoyer,
  • Quelle est la stratégie média et le programme d’action de l’association,
  • Quel est son modèle économique.

 Les chiffres clés du Collectif

  • 11 millions d’aidants·es en France : 9 fois sur 10, ce sont des proches de la famille. Dans 50 % des cas, ce sont des actifs·ves. Et 56 % des aidants sont des aidantes.
  • 25 associations membres du Collectif je t’aide
  • 1 000 retombées média chaque année
  • 1 Journée nationale des aidants·es le 6 octobre
  • 1 thématique prioritaire chaque année : le répit en 2020
« C’est le but de notre Collectif que de faire émerger cette population, pour que, se sachant aidante, n’importe quelle personne qui aide son proche au quotidien, se tourne spontanément vers des aides pour lui faciliter la vie. »

 La Gouvernance du Collectif

  • Le Conseil d’Administration : décide de la stratégie. 2 à 3 séances / an en présentiel à Paris. Mandat renouvelable tacitement.
« S’agissant d’un véritable Collectif, le Conseil d’Administration a une part très importante. »
  •  Le Bureau : composé d’une Présidente, d’un Vice-Président, d’une Trésorière et d’une Secrétaire générale. Décide des tactiques. 4 ou 5 réunions / an à distance. Mandat d’un an renouvelable.
« S’il faut faire la balance entre efficacité de la prise de décision et utilisation d’outils technologiques, autant sacrifier le présentiel. »
« Quand on est DG, on essaye d’être un maximum dans l’efficacité, et on est souvent happé par des questions urgentes. »
  •  L’Assemblée générale : composée des mêmes membres que le CA, ce sont les 25 associations membres du Collectif.
  • Conseil scientifique : sollicité sur des chantiers très précis.

 Équipe permanente de 4 personnes

  • Une Responsable communication : opérations et stratégies de communication.
  • Une Cheffe de projet : pilote le côté opérationnel et est force de proposition.
  • Une Responsable relations presse.
  • Un Délégué général : vie associative, partenariats, plaidoyer.

 Construction du plaidoyer annuel

  • Les aidants·es membres des associations du Collectif votent pour la thématique prioritaire de l’année et envoient leurs témoignages et leurs données sur les sujets dont ils souhaitent s’emparer.
  • Analyse de la littérature scientifiques envoyée par les associations membres, travail de caution du Conseil scientifique.
  • Rédaction d’une synthèse, dégagement des axes stratégiques et publication du plaidoyer annuel en début d’année.
« Ça a vraiment de multiples bénéfices ce travail de plaidoyer ! »
  •  Identification des députés·es en fonction des commissions concernées à l’Assemblée Nationale et construction de relations publiques.
« On voit que les plaidoyers sont rarement obsolètes. Même si on obtient beaucoup d’engagement de la part des politiques, la plupart de nos demandes sont encore d’actualité. »

 Rapport d’activité

  • Publié en fin d’année.
  • Il fait la somme du plaidoyer et de toutes les actions qui s’en suivent.

 Stratégie media

  • Recrutement d’une première équipe en freelance, à mi-temps, avec un poste de Responsable communication et un poste de Responsable media, avec un objectif : médiatisation, communication et création d’une vraie relation avec les médias.
« Les freelances sont des gens très experts qui peuvent vous proposer un accompagnement extrêmement professionnel avec un impact certain. »
  •  Proposition de sujets de fonds, avec des témoignages d’aidants·es racontant leur quotidien.
« Ça n’a pas été trop compliqué, une fois qu’on avait des pros à la manœuvre et des témoins, de mobiliser les médias. »

 Modèle économique

  • Partenaires financiers à l’année et sur des projets co portés : l’association est soutenue par des entreprises et des collectivités.
« C’est pas très compliqué d’avoir des partenaires si on sait quel levier actionner. »
  •  Partenaires médias qui permettent beaucoup de visibilité par exemple en affichage.
« C’est un challenge d’arriver, avec peu de moyens, à recruter les bonnes personnes pour avoir vraiment un impact. C’est pas en brassant des millions qu’on arrive forcément à avoir plus d’impact. »

 Programme d’action du Collectif

  • Action annuelle autour du plaidoyer : rédaction et relations quotidiennes avec les élus·es, mobilisation de la société et des médias.
  • Journée annuelle nationale des aidants·es et ses centaines d’évènements associés et initiés localement.
  • Grand débat national organisé l’an dernier à la demande d’Agnès Buzyn.
  • Prix initiative aidants·es organisé chaque année, récompensant les initiatives les plus utiles. Le jury est composé uniquement d’aidants·es, de gens du terrains.
« Mettre les aidants·es au cœur de notre parole, de notre dispositif, c’est aussi les mettre au cœur de notre jury. »
  • Grande mobilisation cette année pour les municipales
  • Et d’autres actions, il y en a trop pour toutes les lister 😊.
  • Dans la pratique, pas forcément de groupe de travail pour chaque action. L’équipe permanente est à la manœuvre et peut solliciter des experts, des membres du CA selon les besoins.

 Animation de la communauté

  • Par les réseaux sociaux.
  • Par les contacts emails via newsletter.
  • Et à travers les réseaux de chaque association membre du Collectif.
« Les aidants·es sont des gens qui sont très souvent très pris. C’est plus facile de les mobiliser avec Internet. Quand on travaille et qu’on est 7 jours sur 7 à s’occuper en plus de son proche, avec parfois des enfants à charge, on n’a pas une minute à soi. On peut plus difficilement que la moyenne se déplacer pour participer à des réunions. »

 Le conseil du DG

« En une phrase, mais qui, peut-être, va plus loin que mon poste propre, je crois que c’est une remarque qui s’applique aussi aux associations et aux postes dirigeants, les postes du Bureau et du CA autant qu’au Délégué général : il faut garder en tête qu’une association ne doit pas confondre prudence et frilosité. Il ne faut pas avoir peur d’agir, de tester et parfois froisser certaines sensibilités. Il faut se retrousser les manches et ne pas trop hésiter. »

 L’outil d’Olivier

Slack : plateforme de travail en ligne

 Mot de la fin de notre invité

« Merci pour ce temps d’échanges, qui sert, je pense, aussi aux DG à faire un point sur leurs activités, à voir en arrière, où ils en sont. Ça me fait très plaisir d’échanger avec vous ! ».

 Teaser de l’épisode #15 « Meilleure pratique de DG »

https://youtu.be/dKVCID942h0


Prenez contact avec Olivier

« C’est très facile d’entrer en contact avec moi, en tout cas je l’espère ! »

Maintenant, c’est à vous !

Si vous aimez le podcast et souhaitez nous soutenir, plusieurs possibilités :

  • Vous abonner à notre liste de diffusion : https://bit.ly/inscriptionkairosarium
  • Noter le podcast sur Apple podcasts ou votre application de podcast/musique 😊
  • Parler du podcast à une personne autour de vous.
  • Me laisser un petit mot pour me dire ce que vous avez pensé de l’épisode, ce que vous avez appris, ou ce que vous avez envie de tester au sein de votre association : c’est une joie que d’entrer en contact avec vous, je réponds à tous les messages, que ce soit en commentaire, par mail et sur les réseaux sociaux.
  • Pour m’écrire, mon adresse est : claire @ kairosarium.com

Merci pour votre écoute et à bientôt pour appliquer les meilleures pratiques du métier !